L'hyperpigmentation

La peau est colorée par des cellules appelées mélanocytes, qui produisent un pigment connu sous le nom de "mélanine".

L'hyperpigmentation peut résulter d’une modification du nombre de mélanocytes ou d’une augmentation de leur activité, à l’origine d’une surproduction de mélanine. La mélanine s’accumule dans l’épiderme, dans le derme, ou, plus fréquemment, dans ces deux couches en même temps.

L’hyperpigmentation possède des causes multiples et elle peut être soit localisée, soit étendue.

Des causes diverses

L’exposition à la lumière solaire constitue la principale cause d’hyperpigmentation. Les rayonnements UV stimulent en effet la production de mélanine.

L’hyperpigmentation peut également être causée par la prise de certains médicaments ou encore lors du processus de cicatrisation post-inflammatoire.

Biotaches

Les différentes formes

  • Masque de grossesse (melasma)
    Le melasma se caractérise par des taches d’hyperpigmentation marron foncé, largement symétriques, sur le visage (généralement le front, les tempes et les joues). Il est le plus souvent le résultat de modifications hormonales chez les femmes enceintes (masque de grossesse) et les femmes prenant des contraceptifs oraux.

 

  • Taches de vieillesse (lentigo sénile)
    Il s’agit d’une forme courante d’hyperpigmentation, se manifestant par des taches ovales plates, brunes, causées par l’exposition chronique au soleil. Elles sont fréquentes chez les adultes de plus de trente ans et apparaissent sur les régions du corps exposées au soleil : visage, dos des mains, poitrine et bas des jambes. 

 

  • Taches de rousseur (éphélides)
    Les taches de rousseur, également appelées éphélides, sont des taches circulaires plates, marron clair ou rouge. Les taches sont nombreuses et apparaissent essentiellement sur le visage. La prédisposition aux taches de rousseur est génétique, mais l’exposition à la lumière solaire fait partie des facteurs déterminant leur prévalence. Elles apparaissent durant l’enfance et sont fréquentes chez les personnes à peau claire.

 

  • Cicatrices post-inflammatoires 
    Les cicatrices post-inflammatoires résultent le plus souvent du processus de cicatrisation de la peau. Lorsque le tissu cutané cicatrise, les cellules secrètent des substances chimiques appelées cytokines. Ces cytokines peuvent également stimuler des cellules appelées mélanocytes, qui produisent de la mélanine et provoquent un assombrissement de la peau. Une cause fréquente d’hyperpigmentation cutanée post-inflammatoire est l’acné, mais elle peut être le résultat de toutes sortes de lésions cutanées (comme des éraflures, coupures ou brûlures) ou d’autres affections de la peau (comme l’eczéma ou le psoriasis).  
print contact